Conférence « Au fil d’une vie de renard »

Le vendredi 21 octobre, je présenterai une conférence intitulée « Au fil d’une vie de renard » à la Grange nature à Clairmarais dans le département du Pas-de-Calais (France). Dans le cadre de la promotion de ce rendez-vous, le quotidien « L’indépendant du Pas-de-Calais » a publié un article que vous pouvez découvrir en cliquant sur l’image ci-dessous…

Deux points abordés dans cet article nécessitent un complément d’informations et un correctif :

  • « La renarde peut aussi stopper ses embryons » Il peut y avoir chez le renard jusqu’à 14 embryons et la renarde est capable de stopper spontanément l’évolution de ceux-ci par résorption des foetus et donc limiter, voire provoquer l’absence complète de reproduction.
  • « Cette croisade de destruction dans le Nord-Pas-de-Calais, où on peut le tuer jour et nuit, toute l’année, y compris pendant la période de reproduction ne peut pas être justifiée » A l’heure actuelle, dans le département du Pas-de-Calais, le renard ne peut pas officiellement être tué par des tirs de nuit. Classé « nuisible », l’autorisation de ces tirs appartient au préfet avec consultation préalable du public. La situation varie donc d’un département à l’autre et le département de la Moselle vient d’ailleurs d’autoriser les tirs de nuit sur 170 communes, et ce contre l’avis populaire qui s’était montré défavorable à l’application de cet arrêté !! En France, la classification à l’échelle nationale de « nuisible » est une ineptie…